Ten
Interview
Gary Hugues

Ten est un groupe fort méconnu dans notre pays et pourtant connait un succès important, particulièrement au Japon. Nous avons retrouvé Gary Hugues de passage exceptionel à Paris pour une journée promotionelle du nouvel album, Far Beyond The World, ce dernier étant ravi par l'intérêt que porte la presse française au groupe et de la très bonne organistation de cette journée. C'est donc le moment de faire le point avec le leader de Ten en ce qui concerne le nouvel album, le départ de l'excellent Vinny Burn et l'arrivée du nouveau guitariste.

Jérôme : Quelles sont les différences les plus importantes entre Babylon, le précédent album, et Far Beyond The World ?

Gary : La principale, c'est que Babylon était un concept-album avec structure particulière. Pour Far Beyond The World, nous avons voulu retrouver un peu ce que nous avions fait sur The Name Of The Rose, c'est a dire revenir à un aspect un peu plus commercial, qui puisse avoir sa place sur les radios.

Jérôme : As-tu des chansons préférés sur le nouvel album ?

Gary : Oui, et pour différentes raisons. Glimmer Of Evil par exemple, c'est typiquement le type de chanson que j'adore, avec un feeling traditionnel proche de Deep Purple ou Whitesnake, qui sonne très 80's. De plus, c'est une très bonne chanson pour les concerts. J'aime beaucoup aussi (about a son man), c'est un titre idéal pour un single au Japon et (High Tide) avec son riff bien Heavy. C'est sur ce genre de titre surtout que l'on s'aperçoit que notre son a évolué, je pense même qu'il s'agit du point de vue de la production, de notre meilleur album à ce jour : le son est plus clair, plus aéré.

Jérôme : Pour revenir à la chanson préférée, la mienne c'est Glimmer Of Evil, j'adore le refrain et l'intro.

Gary : Tu vois ! Tu est guitariste au moins ?

Jérôme : Oh non, j'ai bien essayer, mais je préfère écouter Vinny ou Chris. Tu parlais de production, peux-tu me dire pourquoi avez-vous choisi Tommy Newton pour le mixage de l'album ?

Gary : Nous voulions rafraîchir notre son avec une nouvelle approche. Jusqu'à présent, nous faisions l'enregistrement et le mixage en Angleterre mais nous avons fait cette tournée en Espagne en première partie de Millenium, tu sais, le groupe avec Jorn Lande (chanteur de Ark). Jorn m'a donné l'album de Ark en me disant que je devais absolument écouter le boulot du gars à la production et j'ai trouvé ça vraiment fantastique. J'aime beaucoup sa façon de travailler, car il ne décide pas à l'avance de la manière dont vont sonner les compos, mais les analyses à fond pour adapter le mixage pour mettre en valeur les qualités de chaques chansons. De ce côté, nous étions sur le même longueur d'onde et nous lui avons fait entièrement confiance. Ne soit pas surpris si c'est Tommy qui mixe notre prochain album car nous en sommes très satisfaits.

Jérôme : Vu que Ten est très productif en termes de sorties, je suppose que tu as déjà des idées pour le prochain album ?

Gary : Oui, nous avons déjà pas mal de matériel car comme tu le sais, nous avons un nouveau guitariste, Chris Francis, et tout en conservant la même saveur musicale, il apporte indéniablement quelque chose de différent, peut-être plus proche de Satriani et Vai, avec un côté plus progressif. Nous ne voulons pas changer le style et ce que représente le groupe mais nous nous rendons compte que son arrivée apporte indéniablement un nouvelle fraîcheur, avec une nouvelle énergie.

Jérôme : Que c'est-il passé avec Vinny Burns ?

Gary : Le départ de Vinny un peu avant Noël a été un coup assez rude car nous travaillions depuis longtemps ensemble, six albums studio en fait. Les goût musicaux de Vinny était plus softs que les nôtres, il préférait plus des choses comme Toto et n'a jamais vraiment fait la musique qu'il aimait vraiment et il s'est dit qu'après tout ces albums avec Ten, il était temps pour lui de faire son propre chemin. La séparation c'est faite en douceur car il nous a laissé le temps de lui trouver un remplaçant dans de bonnes conditions. D'ailleurs nous sommes toujours de bons amis.

Jérôme : Peux-tu m'en dire un peu plus sur Chris Francis ?

Gary : C'est un étudiant de 24 ans du GIT en Angleterre et a été élu guitariste de l'année par la revue Guitarist Magazine. Il est très impatient de composer, de tourner, il donne un nouvel enthousiasme au groupe en plus d'être très cool et respectueux du travail de Vinny.

Jérôme : Tu connais Soul Doctor ?

Gary : Hum….oui, avec Tommy Heart, un grand chanteur avec un très bon groupe.

Jérôme : Ils ont joué au Wacken Open Air l'année dernière devant pas mal de monde. Seriez-vous intéressé par une éventuelle participation à ce genre de festival ?

Gary : Oui, nous avons eu des contacts avec l'organisation, ainsi que celle du Sweden Rock. Contrairement à une tournée, c'est un peu difficile de se déplacer pour une seule date mais j'espère que ça va se concrétiser.

Jérôme : Les visiteurs du Secret de l'Acier sont plus familier avec le Heavy Metal plus traditionnel, aurais-tu quelques albums de rock mélodique à leur conseiller ?

Gary : Come Taste The Band de Deep Purple, tous les albums des Damn Yankees, Night Rangers, House Of Lords… hum…y'en a tellement de bons, c'est difficile. On parlait de Tommy Heart tout à l'heure, et bien tous les albums de Fair Warning sont indispensables, et dans une veine plus progressive, ceux de Royal Hunt aussi.

Jérôme : Merci Gary d'avoir répondu a mes questions. Il paraît que l'on se revoit bientôt ?

Gary : En effet, nous allons prochainement jouer en France pour la première fois en première partie de Vanden Plas à Paris en Avril avec Superior et même Royal Hunt ! A bientôt !


 

 

Retour