Gamma Ray
No World Order
Metal Is

1 - Induction (1:01) - (Hansen)
2 - Dethrone Tyranny (4:14) - (Zimmermann)
3 - The Heart Of The Unicorn (4:46) - (Hansen)
4 - Heaven Or Hell (4:16) - (Hansen)
5 - New World Order (5:01) - (Hansen)
6 - Damn The Machine (5:04) - (Zimmermann)
7 - Solid (4:23) - (Hansen)
8 - Fire Below (5:34) - (Hansen)
9 - Follow Me (4:43) - (Richter)
10 - Eagle (6:06) - (Hansen)
11 - Lake Of Tears (6:48) - (Richter)

Certains évènements se produisent régulièrement, sont très attendus et apportent de manière générale une grande satisfaction. Non, ce n'est pas Noël, mais presque : la sortie d'un nouvel album de Gamma Ray. C'est le 7ème album du maître Kai Hansen, que l'on ne présente plus comme l'ex-guitariste de Helloween depuis longtemps, mais qui est toujours considéré comme le père du Speed Metal mélodique, formule à succès déclinée en diverses versions actuellement (Stratovarius, Heavenly, Rhapsody…)…

Entrons dans le vif du sujet : l'intro percutante façon "Flash Gordon" laisse place aux nouvelles compositions dont le son est particulièrement Heavy avec une guitare rythmique bien grondante, possédant les faveurs du mixage. Il ne s'agit cependant pas d'une révolution, ni même d'un virage, mais d'une tendance générale de l'album : il semble qu'aux mélodies très "catchy" de Somewhere Out In Space et Powerplant, le groupe ait cette fois-ci préféré "rentrer dans le tas" avec des gros riffs appuyés par de lourdes rythmiques. La démonstration est faite sur The Heart Of The Unicorn et Eagle, très typés Judas Priest : le batteur Dan Zimmerman prend un style très "Scott Travis" et le chant de Kai s'envole dans les aigus favoris de Rob Halford. Bien entendu, dans toute cette lourdeur peu habituelle du groupe, il demeure quelques titres pour les amateurs de chansons plus mélodiques (particulièrement Heaven And Hell) mais elles sont cette fois-ci en minorité par rapport aux titres façon "dépoussiérage des haut-parleurs". La tuerie de l'album est incontestablement le titre Solid, un fantastique morceau ou l'on retrouve une certaine folie qui avait un peu disparu sur les albums qui ont suivit le chef d'œuvre Land Of The Free.

Un peu à contre-courrant de la tendance du moment, il faut un nombre d'écoutes plus important que d'habitude pour prendre la mesure des compositions par rapport aux autres disques du groupe. Cependant, la production énorme de l'album, aussi l'œuvre de Kai Hansen et Dirk Schlächter (basse) au Hansen Studio, n'en fait que durer davantage le plaisir. No World Order, dont la belle pochette est signée Hervé Monjeaud, décevra peut-être un peu les inconditionnels de speed mélodique qui préféreront le nouvel Edguy, mais ravira les amateurs de Heavy Metal pur et dur qui vont s'en démettre la nuque. Pour ma part, je trouve que c'est le meilleur Gamma ray depuis Land Of The Free : le must de la rentrée !

Titre favori : Solid

Le groupe est composť de :
Kai Hansen - guitares & chant
Henjo Richter - guitares & claviers
Dirk Schlächter - basse
Daniel Zimmermann - batterie

Discographie :
No World Order - 2001
Powerplant 1999
Somewhere out in space 1997
The Land of the Free - 1995
Insanity and Genius - 1993
Sigh no more - 1991
Heading For Tomorow - 1989

Site officiel :
http://www.gamma-ray.com

 

 

 

 

 

Retour