Virgin Steele
The House Of Atreus Act II
Noise

CD1
1 - Wings Of Vengeance
2 - Hymn To The Gods Of Night
3 - Fire Of Ecstasy
4 - The Oracle Of Apollo
5 - The Voice As Weapon
6 - Moira
7 - Nemesis
8 - The Wine Of Violence
9 - A Token Of My Hatred
10 - Summoning The Powers

CD2
1 - Flames Of Thy Power
2 - Arms Of Mercury
3 - By The Gods
4 - Areopagos
5 - The Judgment Of The Son
6 - Hammer The Winds
7 - Guilt Or Innocence
8 - The Fields Of Asphodel
9 - When The Legend Die
10 - Anemone
11 - The Water Of Archeron
12 - Fantasy And Fugue In D Minor
13 - Resurrection Day

L'Orestie (-458 av J.C.) est la pièce la plus célèbre du dramaturge Grec Eschyle (-525/-457 av J.C.). Elle est composée de trois parties : Agamemnon, Les Choéphores et les Euménides. La première partie est représentée dans The House Of Atreus Act 1 sorti en 1999. House Of Atreus Act 2 comprend deux CD qui représentent chacun les deux autre parties de la trilogie.

 

House Of Atreus Act1
Résumé de l'épisode précèdent : La reine Clytemnestre tue son mari Agamemnon, Roi d'Argos, de retour triomphant d'une guerre de 10 ans contre Troie. (Voir article House Of Atreus Act 1)

 

House Of Atreus Act 2 - CD1

Le deuxième acte débute par le combat entre les Erinyes et Apollon pour la maîtrise des rêves d'Oreste (Wings Of Vengeance), où ce dernier reçoit l'ordre de venger l'assassinat de son père Agamemnon par sa mère Clytemnestre et son amant Egisthe.
La première partie de cet acte se passe essentiellement sur la tombe de Agamemnon. Comme Oreste, sa mère Clytemnestre à fait aussi un rêve prémonitoire et envoie sa fille Electre faire une offrande pour apaiser l'esprit de son défunt mari. Les femmes esclaves de Clytemnestre persuadent alors Electre de changer le motif de ces offrande et de prier pour la vengeance d'Agamemnon (Hymn To The Gods Of The Night).
C'est dans ce temple que Oreste rencontre sa sœur Electre se livrent alors à toutes les démonstrations de douleur en usage sur la tombe des morts et demandent alors l'appuis des dieux et de l'ombre d'Agamemnon pour détrôner la reine Clytemnestre et l'usurpateur Egisthe (Fire Of Ecstasy). Oreste raconte alors son rêve à sa sœur Electre (The Oracle Of Apollo), et lui fait part de ses doutes mais elle réussi à les dissiper avec l'aide d'Apollon et des femmes esclaves (The Voice As Weapon).

La scène suivante se déroule devant la porte du palais. Oreste se présente comme un voyageur venue annoncer sa propre mort à sa mère Clytemnestre (Moira). La reine envoie alors un message pour prévenir Egisthe et qu'il vienne avec ses garde pour interroger le mystérieux voyageur. Le messager en question est l'ancienne nourisse d'Oreste, qui est très affligée de la nouvelle et conserve une rancœur envers ses maîtres : les femmes esclaves la persuade facilement de changer ce message et lui demander de venir seul, ce qu'il fit (Nemesis).
Alarmée pas les cris d'agonie de Egisthe (The Wine Of Violence), Clytemnestre se retrouve face à son fils, quelle tente de le dissuader de la tuer, mais la volonté d'Oreste est inflexible et s'acquitte de sa tache. Oreste remercie les dieux et pense qu'il va pouvoir goûter enfin au repos dans son royaume retrouvé et repense alors à son père, et aux prédiction de Cassandre, la concubine visionnaire de celui-ci. Alors qu'il s'apprête à justifier ses actes auprès des anciens, Oreste est tourmenté par les Erinyes, des femmes vêtues de noir et enlacées de serpents qu'il est le seul à voir et s'enfuit (Summoning The Powers).

 

House Of Atreus Act 2 - CD2

Oreste, poursuivit par les Erinyes trouve sanctuaire en le temple d'Apollon à Delphi. Apollon réussi ainsi à endormir les Erinyes pour permettre à Oreste de s'enfuir en lui promettant qu'il serait libéré de ses tourments à l'acropole d'Athènes. L'image vengeresse de Clytemnestre réveille les Erinyes, leur ordonnant de poursuivre son fils assassin (Flames Of Thy Power).
Oreste arrive à l'acropole, devant la statue d'Athéna et implore la déesse alors qu'il se retrouve encerclé par les Erinyes (Arms Of Mercury). Athéna répond à l'appel d'Oreste et demande aux deux parties la raison de ce conflit. La déesse ne veut pas juger elle même car elle ne veut pas attirer sur Athènes la malédiction des Erinyes, alors il fait appel à un tribunal constitué de onze des plus sages citoyens de la ville.
Apollon de son côté, se présente pour défendre l'accusé au cours du procès (The By The Gods Suite). A l'issu du procès, le nombre de votes est égal des deux parts et Athéna se prononça en faveur d'Oreste qui part libre pour Argos, en attestant qu'il reconnaîtra une éternelle amitié envers la cité d'Athéna.
Cependant, les Erinyes s'indignent du résultat et déclarent qu'elles se vengeront des Athéniens mais Athéna réussi à les apaiser en leur promettant une place d'honneur à Athènes. Athena, les sages et les femmes d'Athènes les conduisent alors en grande pompes au souterrain qui sera désormais leur demeure (Resurrection Day).

De son côté, Oreste, ayant retrouvé sa liberté et étant absous de ses crimes, ne peut se pardonner à lui-même ses actes. Il se remémora tous les évênements et se commence à douter du bien fondées des actes de son père, du sacrifice de sa sœur Iphigénie et de la guerre de Troie. Il s'interroge aussi sur la dévotion aveugle d'Electre envers Agamemnon, des propres motivations de ses crimes, des actions de sa mère et d'Egisthe. Il se rend compte qu'il ne peut continuer de diriger les Atrides à la place d'Agamemnon et décide de mettre fin à ses jours pour mettre un terme cette longue série de meurtres. Il prends sa lame ancestrale et la plongea dans son cœur (The Fields Of Asphodel et When The Legends Die).
Athéna en voyant cela implore Zeus de stopper cet acte de désespoir et de supporter une partie du fardeau pesant sur la conscience d'Oreste, mais Zeus le laissa face à son choix ...


 

Si musicalement Virgin Steele est souvent comparé à Manowar, il n'en est pas tout à fait de même pour les textes et les thèmes développés sur les albums. Même si sur le Triumph Of Steel des guerriers, la pièce conceptuelle sur la guerre de Troie correspond tout à fait au genre de choses que l'on pourrait rencontrer sur un album de Virgin Steele, le trio, lui aussi américain évolue dans un univers moins démagogique et plus culturel : House Of Atreus act 2 fait suite au premier volet sorti en 1999 et clos l'adaptation Heavy Metal de l'Orestie d'Eschyle.

Etant lié avec le premier épisode, ce nouvel album sur deux CD en est musicalement très similaire. Les parties de claviers sont peut être un peu plus réduites que dans le premier volet, laissant la part belle au heavy métal, mais ces alternances restent la marque de fabrique de la musique du groupe sur les cinq derniers albums. Le claviériste/chanteur/compositeur David Defeis est vocalement toujours aussi impérial, faisant parfaitement passer les émotions véhiculées par les différents personnages intervenant dans cet opéra métal. Son style de chant se situe quelque part entre celui d'Eric Adams et de Bruce Dickinson et la musique reste proche de Manowar et Judas Priest.

Le principal reproche que l'on pourrait faire au dernier album, c'est toujours l'absence de véritables instruments classiques et un son manquant un peu de poids. Généralement, dans les concept-albums de Heavy Metal (Rhapsody…), l'histoire et les textes sont plus de simples accessoires et très rarement la musique est construit autour. Un seul (et mémorable !) exemple vient à l'esprit en fait, il s'agit du Nightfall In Middle Earth de Blind Guardian, retraçant une partie du Silmarillion de Tolkien. Avec l'ensemble des deux actes, nous avons ici le plus poussé des concept-album, autant un disque de Heavy Metal que d'une histoire mise en musique. N'accorder d'importance qu'à la musique gâcherais donc une bonne partie de l'intérêt de cette œuvre d'un genre particulier.

Titre Favori : By The Gods

Virgin Steele
David Defeis - Chant, claviers
Edward Pursino - Guitares, basse
Franck Gilchriest - Batterie

Discographie
House Of Atreus Act 2 - 2000
House Of Atreus Act 1 - 1999
Invictus - 1998
The Marriage Of Heaven And Hell part 2 - 1995
The Marriage Of Heaven And Hell part 1 - 1994
Life Among The Ruins - 1993
Age of consent - 1988
Noble Savage - 1986
Guardians Of The Flame - 1983
Virgin Steele - 1982

 

 

 

Retour