Edguy
Mandrake
AFM/NTS

1 - Tears Of A Mandrake - 7:12
2 - Golden Dawn - 6:07
3 - Jerusalem - 5:26
4 - All The Clowns - 4:50
5 - Nailed To The Wheel - 5:39
6 - Pharaoh - 10:36
7 - Wash Away The Poison - 4:41
8 - Fallen Angels - 5:12
9 - Painting On The Wall - 4:39
10 - Save Us Now - 4:46
11 - The Devil And The Savant (bonus track)

Mandrake est déjà le 5ème "vrai" album du groupe, et que de chemin parcouru depuis la première version de Savage Poetry ! Le groupe révélé sur le 3ème album, Vain Glory Opera a depuis pris une assurance considérable sur scène, emmené par un frontman d'exception qui est maintenant reconnu de tous : Tobias Sammet. Le même Tobias Sammet qui, en début d'année a surpris la communauté métallique avec le premier volet de son Avantasia, acclamé unanimement par le public et la presse.
Avec Theater Of Salvation, le groupe s'était un peu mis la pression en prouvant qu'ils n'avaient pas besoin de stars pour faire un bon album, et cette fois-ci, la pression vient du fait que le groupe n'a pas le droit à l'erreur alors que la barre à été placée bien haute par ce qui n'est encore actuellement, qu'un projet solo. Le succès d'Avantasia en surpassant celui de Edguy, n'allait t-il pas mettre en danger la cohésion au sein de cette bande de potes ? Et si Edguy décevait ?

Les fans du groupe ne seront une fois de plus, que peu dépaysés par ce nouvel album, avec une production relativement similaire au remake de Savage Poetry avec probablement plus de puissance, des riffs un peu plus lourds, des solos de guitare de plus en plus inspirés et des voix plus limpides. Ce dernier point n'est probablement pas du à la qualité du mixage au Finnvox Studio, mais bel est bien aux progrès réalisés par le chanteur, que certains on put apprécier au festival de Colombes dans le duo avec André Matos sur le Inside de Avantasia. Mais le véritable point fort de cette nouvelle cuvée est ailleurs : le niveau des compositions est vraiment ce que Edguy a fait de mieux jusqu'à présent. L'album débute sur Mandrake et ses chœurs fantastiques, se poursuit sur Golden Dawn ou Tobias distille des mélodies imparables, continue sur Jerusalem au refrain fantastique et à la partie instrumentale très "Iron Maiden"… et que dire de l'hymne All The Clown ? Aucune défaillance jusqu'à la fin, c'est un best-of !!

C'est vrai, la forme ne change pas beaucoup, mais Edguy atteint un nouveau palier avec Mandrake, incontestablement le meilleur album du groupe, surpassant même le fameux Vain Glory Opera, et faisant jeu égal avec Avantasia, compensant le savoir-faire d'invités prestigieux par une production plus musclée et des chansons plus directes. Les refrains aisément mémorisables et la fameuse surprise réservée aux acheteurs français (un chef d'œuvre d'humour : voir la pochette ci-dessous :-), promettent des shows particulièrement chantants !

Titre favori : Jerusalem

Le groupe est composť de :
Tobias Sammet - chant
Jens Ludwig - guitares
Dirk Sauer - guitares
Tobias Exxel - basse
Felix Bohnke - batterie

Discographie
Savage Poetry - 1995
Kingdom of Madness - 1997
Vain Glory Opera - 1998
Theater of Salvation - 1999

The Savage Poetry - 2000
Mandrake - 2001

Site officiel
http://www.edguy.nu/

 

 

 

 

Retour